Multimédia, high-tech, innovation : toute l'actu digitale

Quelques astuces pour prendre de belles photos de nourriture

Passionné de photo ou passionné de cuisine, vous enviez les jolies photos culinaires des livres, des réseaux sociaux des professionnels ou des influenceurs ? Vous voulez immortaliser et prendre en photo vos plats préférés, ou les assiettes les mieux réussies ? Concernant le plat en lui-même, vous pouvez commencer par soigner la présentation : même la photo d’un plat de pâtes au beurre peut faire envie ! Pareil pour un burger, agencez-le proprement. Choisissez aussi une vaisselle sympa, moderne ou vintage. Nous allons maintenant vous livrer quelques conseils pour réussir au mieux la photographie culinaire, en termes de prises de vue et de techniques.
burger

Règle n°1 : On préfère la lumière naturelle

Vos photos seront mieux réussies sous une lumière naturelle que sous des lumières artificielles. Si vous avez un jardin, un balcon, ou une fenêtre très bien exposée, fusse-t-elle dans la salle de bain, foncez ! Soyez attentif à l’intensité de la lumière, qu’elle ne soit ni éblouissante, ni trop faible. La direction de la lumière est aussi un critère à étudier : un contre-jour vous contraindrait à beaucoup de retouches photo. En pleine journée, la lumière vient d’en haut, et elle est plus vive ; elle vient du côté et elle est plus douce le soir ou le matin. C’est ainsi qu’on créera une ambiance différente selon qu’on utilise une lumière très forte (dynamisme, modernité) ou plus vaporeuse (nostalgie, douceur).
Vous pouvez donc jouer avec les heures, les conditions météo (grand soleil, nuageux) mais vous pouvez également effectuer des réglages sur votre appareil photo. Allez dans la section « Exposition » de votre reflex, et vous pourrez y trouver les différentes variantes. N’hésitez pas à en tester plusieurs sur la même photo au même moment pour constater clairement les différences et faire ensuite votre choix sur le mode qui vous convient le mieux.

photographie assiette

Remplir le cadre

Comme dans toutes photos, quel que soit le sujet, le cadrage est très important. Pour photographier votre assiette, bol ou verrine, vous pouvez prendre la photo de trois façons.
• En semi gros plan : vous pouvez glisser un élément de décor, qui rappelle un ingrédient que contient votre recette de pour faire un lien, une logique ; on pense au broc de lait, une plaquette de beurre (dans un joli beurrier en verre ou en porcelaine, pas dans le vilain papier de supermarché ou la boite en plastique …),
• En gros plan : on ne voit que le repas mais bien en entier ; soignez alors la présentation par un brin de persil, essuyez le bord de l’assiette, etc.
• En très gros plan : vous pouvez couper les bords pour mettre en valeur une partie du plat comme un dégradé de couleurs ou une forme particulière (par exemple, la découpe de votre burger pour mettre en avant les différents étages).
Par contre, ne remplissez pas votre cadre d’éléments qui n’ont rien à voir avec la nourriture ou qui pourraient faire négligés : un torchon sale, une éponge noircie…
Enfin, pensez à régler votre focale sur une profondeur de champ faible (petit f au niveau de l’appareil) : l’arrière-plan de votre photo sera flou, et donc le sujet principal mis en valeur. Découvrez également nos 5 astuces pour réussir vos selfies.

Prendre son assiette de haut

C’est la grande tendance ! Le « flat lay », prendre des photos « à plat », envahit les réseaux sociaux. Pour prendre votre assiette ou table de haut, n’hésitez pas à monter sur une chaise pour avoir plus de recul et voir ce que vous faites, plutôt que de lever les bras et shooter au hasard. Vous pouvez disposer autour de l’assiette quelques éléments de décor comme évoqué plus haut. Ce genre de photos sert aussi à raconter une histoire, alors vous pouvez créer une composition : pourquoi ne pas y mettre le fouet, les couverts, un ingrédient brut (vous avez utilisé un coulis de fraise : mettez des fraises entières) …
Mais attention, le flat-lay, c’est plutôt du minimaliste : ne surchargez pas votre image non plus. Elle doit presque dégager une impression de pureté, et être très lisible.

photo plat
Retoucher la photo à l’aide des réglages

Une fois vos clichés pris, vous pouvez passer par la case Photoshop afin de les sublimer. Ce logiciel ultra connu va faire des merveilles si vos savez bien vous en servir. Vous pouvez effacer des éléments, modifier la lumière, accentuer les contrastes, redresser la photo, améliorer la netteté. Grâce à la balance des blancs, vous allez pouvoir modifier la température de couleurs de votre photo : il est préférable (et plus appétissant) d’utiliser des couleurs chaudes (tirant sur le rouge ou l’orange) que des couleurs froides (vert, bleu). Enfin, n’hésitez pas à jouer sur la saturation de votre image : c’est l’intensité que vont dégager les couleurs. Pensez au steak saignant, à la pastèque, la citrouille, la salade… dont les couleurs seront mises en exergue.
D’autres logiciels que Photoshop existent également : Picasa pour du très basique, Lightroom pour du perfectionné. Mais ce ne sont que des exemples parmi d’autres.

Vous pouvez pour trouver des idées vous inspirer des photos des livres de recettes. Voyez un peu comment elles sont prises, les angles, les lumières. Idem pour les réseaux sociaux. Toutes ne sont pas parfaites, mais en ce cas, essayez d’analyser ce qui vous chiffonne en les voyant. En revanche, pas de mystère : si c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est bien en photographiant qu’on devient photographe. Autrement dit, il va falloir faire des photos et s’entraîner, s’entraîner, et s’entraîner. Mais avec ces quelques conseils, vous partez déjà sur de bonnes pistes. Mais avant tout… Amusez-vous, prenez du plaisir dans ce que vous faites… Et bon appétit quand même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation